Bunny Wailer

     Avec les Wailers ils enchainent le hits aussi chez Lee Perry qui exporte leurs enregistrements vers l'Angleterre où ils rencontrent un vif succès. Suite à une tournée promotionnelle en Angleterre, Bunny qui n'aime ni les avions ni le froid en gardera un très mauvais souvenir, les Wailers rencontrent Chris Blackwell le directeur de Island Records qui leur avance 4000 £ (soit à peu près 50 000 euros d'aujourd’hui) pour rentrer en Jamaïque et enregistrer leur premier LP pour Island. Le résultat sera l'album Burnin', qui rencontrera un succès modéré. Bunny Wailer et Peter Tosh ne sont pas satisfaits de la direction que prend le groupe avec Island et le prochain album Catch A Fire sera le dernier du trio original. Par la suite on entend peu parler de Bunny Wailer. Mais en 1976 il revient sur la scène avec son propre label Solomonic et signe un chef d’œuvre musical avec l'album Black Heart Man qui sera distribué chez Island et le rendra célèbre internationalement même si il est toujours réticent à l’idée de  tourner. Il signera un deuxième album chez Island, Protest, qui rencontrera beaucoup moins de succès et suite à ce LP il quitte Island pour se concentrer sur une vie de fermier tout en continuant à sortir des albums sur son propre label. Toujours très conscient et spirituel dans ses textes lorsque la mode change dans les années 80 il sait s’adapter pour proposer des titres dans l'air du temps tel que Rule Dancehall sans bafouer ses principes. Il continue jusqu'aujourd'hui de tourner irrégulièrement et de sortir de nouveau singles et albums. 

     Neville Livingston  plus connu sous le nom de Bunny Wailer, est né à Kingston en 1947. C'est en 1963 qu'aux cotés de Peter Tosh et Bob Marley ils forment les Wailers et commencent a enchaîner les hits chez Studio 1 notamment. Au sein des Wailers il alterne entre les harmonies et le chant lead sur les morceaux qu'il écrit ou reprends. On lui doit une majestueuse réinterprétation du morceau My Dream Island du groupe américain El Tempos qui devient Dreamland, ou encore This Train.