Capleton

Clifton Bailey mieux connu sous le nom de Capleton, est né en 1967 à St Mary. Il commence dans les sound systems à la fin des années 80 et c'est aux cotés de Ninja Man et Flourgon qu'il fait ses classes au sein du African Symbol Sound System de Ray Symbolic. Il enregitre ses  premiers titres au début des années 90 et signe de petits hits locaux avec des morceaux comme " Bumbo Red" ou "No Lotion Man". A cette époque il se cale sur le modèle ambient en ecrivannt des textes aux thématiques sexuelles ou qui mettent en avant le gangstérisme, comme de nombreux artistes de son époque il signe des titres ouvertement homophobes. C'est au milieu des
années 90 que Capleton opère un changement et devient le Prophet Capleton en devenant Rasta, membre de la secte des Bobo Ashantis. Au début des années 2000 il connait le succès international avec des albums comme More Fire et Still Blazin et son hit international Jah Jah City. Cette thématique du feu  est ultra réceurente chez Capleton qui brûle presque tout avec son feu "prurificateur". Sa conversion à la foi Rasta n'a pas changé ses points de vues sur l'homosexualité et il continue de signer des titres homophobes ce qui lui vaudra d'être ciblé par les association européennes et américaines des droits des homosexuels qui reussiront a faire interdir nombre de ces concerts. Malgrès ces difficultés Capleton est devenu un des artistes références de tout une génération et à déjà atteint un statut de légende vivante de la musique Jamaïcaine. Lors de certaines interviews et entretiens on peut voir que ce statut ne le laisse pas indifférent et il se proclame souvent comme étant à l'origine du renouveau de la musique consciente en Jamaique, un prophète Rasta et un leader.Il à d'ailleurs un trône sur lequel il aime recevoir et sur lequel il se fait parfois porter sur scène par ses fidèles...