Dennis Brown

Né en 1957 à Kingston, Dennis Brown fait son apprentissage musical à la célébre Alpha Boys School. C'est à l'age de 11 ans qu'il commence à chanter dans son premier groupe, The Fabulous Falcons et il est vire reperé par Byron Lee qui le fait tourner dans toute l'île avec son groupe les Dragonnaires. Son premier enregistrement se fait pour Derrick Harriot qui tardera à sortir son premier single "Lips of Wine". A l'age de douze ans seulement il se rend donc chez Clement "Sir Coxsone" Dodd propriétaire du label "Studio 1" et y enregistre une trentaine de titres dont "No Man is an Island", reprise du groupe Américain " The Van Dyckes", qui deviendra son premier hit.
Au cours de la première moitié des années 70 il collabore avec de nombreux producteurs tels que Prince Buster, Joe Gibbs, Alvin Ranglin, Bunny Lee, Randy et Clive Chin et Niney The Observer pour ne citer qu'eux. Ces collaborations donneront de nombreux classiques tels que "What About the Half", "Have no Fear", "Easy Take it Easy"," Let Love In" ou encore "Tribulation" et beaucoup d'autres!
Connu pour être un chanteur de chansons d'amour, Dennis Brown à aussi rejoint le mouvement Rastafari ce qui aura une profonde influence sur ses textes . En effet des morceaux comme "Money In My Pocket", qu'il avait composé en 1972 et qu'il rechante en 1977 sur une version instrumentale mis au gout du moment deviennent des hits jusqu'en Angleterre. Il ne laisse pas de coté les fans de reggae dit "conscient" et des morceaux
comme "Whip Them Jah" sont d'immenses succès dans les sound systems.
Tout au long des années 70 il sort des chansons qui deviendront des classiques pour tous les amateurs de musique Jamaïcaine et tourne dans le monde entier .
Le première moitié des années 1980 lui réussit aussi et il sort des hits tels que "To The Foundation", "If This World Were Mine", ou encore "Revolution" toujours avec des producteurs variés. Il a aussi depuis quelques années son propre label DEB (Dennis Emmanuel Brown) sur lequel il sort des tubes comme "Don't Want To Be A General" , "Wolves And Leaopards" ou encore sa reprise de "Slave Driver". Son label lui sert aussi de plateforme pour produire des artistes Jamaïcains comme un de ses meilleurs amis Gregory Isaacs, Errol Dunkley,
Junior Delgado ou encore Al Campbell. Il produit aussi des groupes et chanteurs basés en Angleterre dans le style dit "Lovers Rock",qu'il participa fortement a développer, avec le trio 15.16.17 mais aussi les groupes Me and You et Black Harmony. Après le milieu des années 80 et le changement de mode musical en Jamaïque qui s'oriente plus vers une musique digitalisé aux thématiques plus dures il continuera de sortir des singles et albums régulièrement mais rencontrera moins de succès même si certaines collaborations avec King Jammy's qui donneront "The Exit" ou son duo avec Gregory Isaacs "Big All Around" produit par Gussie Clarke seront des hits. 
On le dit affaiblit par sa consommations de certaines drogues plus dures que l'Herbe et au cours des années 90 même si il reste productif le succès n'est plus trop au rendez vous. C'est à la fin des années 90 qu'il disparaitra des suites des maladies liés a ces consomationsde drogues dures...
Il restera pour tous les Jamaïcains l'une des icônes de leur musique et est respecpecté et apprécié par tous les amateurs de cette musique! 

a true.jpg
if this world.jpg
rocking time.jpg