A

Ababa Janhoy : il s’agit d’une erreur courante dans le reggae. C'est la confusion entre  Ababa  et Aba Janhoy, l'un des titres de Haile Selassie qui signifie  "Père Majesté" alors que Ababa Janhoy serait "Fleur majesté" ! La capitale de l'Ethiopie étant Addis Ababa, la "Nouvelle Fleur".

 

Ackee: Fruit tropical originaire du Bénin, ingrédient central du plat national Ackee & Saltfish (morue salée)

Addis Ababa: Addis Abeba, capitale de l'Ethiopie (Ithiopia), dont le nom signifie "Nouvelle Fleur". Haïlé Sélassié y a été couronné empereur en la cathédrale Saint-Georges. Ville symbolisant le siège du pouvoir divin sur Terre et la capitale de l'Afrique et plus largement du monde.

B

 

Babylon : Une référence à la ville biblique qui s'applique dans plusieurs cas:
-Utilisé pour définir le système en place, vu comme maléfique.
-Un endroit géographique, l'Occident, cependant les Babyloniens n'habitent pas forcément en Occident mais mènent une vie considérée comme mauvaise, basée sur les principes de Babylone.
-La police et les policiers.

Bobo Ashanti: Courant Rasta créé par Prince Edward Emmanuel Charles en 1958, connu aussi sous le nom de Ethiopia Africa Black International Congress. C'est un courant qui se veut monastique, les fidèles de couvrent la tête avec des turbans pour les hommes et des voiles pour les femmes et pour beaucoup d'entres eux vivent des des camps communautaires où la vie est réglée autour de la foi. Ils ont une interprétation plus fondamentaliste et littérale de certains passages de la Bible,et beaucoup prennent un vœu de pauvreté matérielle. C'est un courant qui a des idées assez différentes d'autres courants tels qu'un concept, qu'ils affirment non raciste, de Suprématie Noire, ou encore la croyance que leur leader Prince Emmanuel serait une réincarnation du Christ.

Boots : Argot qui signifie préservatif

C

Chalice, ou Chalwah, ou Challawah: Pipe à eau traditionnellement construite à partir d'une noix de coco, d'un foyer en terre cuite et d'un tuyau de bambou (ou d'un tuyau d'arrosage), permettant de fumer de grandes quantités de cannabis de manière commune en le passant toujours à son voisin de gauche. Son nom lui vient du Calice chrétien, coupe dans laquelle le sang du Christ fut recueilli au jour de sa crucifixion. Symbole regroupant les quatre éléments qui sont la Terre (foyer), l'Eau, le Feu et l'Air. Le Chalice connait des variantes telles que le Telephone Chalwah (fabriqué avec un téléphone en place de la noix de coco) ou le Steam Chalice "Steamer" (au lieu de brûler le cannabis, on le "vaporise", l'herbe étant chauffée mais pas brûlée par la présence de braises au-dessus mais séparées par une galette d'argile percée)

Claat ou Clat ou Klat: littéralement l'écriture phonétique jamaïquaine du mot cloth. Figure dans les expressions les plus vulgaires du patois, Bloodclaat, Bomboclaat, Raasclaat, Pussyclaat... Les jamaïcains souhaitant jurer sans vulgarité transforment le claat en cleet, le rendant ainsi acceptable.

Cold Up: littéralement refroidir. Peut vouloir dire tuer mais aussi aussi freiner ou retenir.

D

Dance: soit le verbe danser, soit un style particulier de danse mais aussi un mot utilisé pour remplacer soirée. Exemple : I went to a dance,  je suis allé à une soirée dansante 

Dancehall: Littéralement le lieu où se tiennent les soirées. C'est venu a définir un style de musique qui est conçue pour y être joué et par la suite c'est devenu le mot qui représente un genre entier de la musique jamaïcaine moderne basé autour d'un beat saccadé et minimaliste et très différent du reggae dont il est descendant. 

Daughter: Pour les Rastas nous sommes tous fils et filles de Dieu et afin de le réaffirmer dans le quotidien

on emploi des mots tel que brother and sister, mais aussi des mots comme daughter pour les femmes 

pour signifier qu'elle sont fille de Dieu .

Don: Parrain, dirigeant non-officiel d'un quartier du ghetto. Le plus souvent il est affilié à un parti politique, pour lequel les habitants de son quartier votent sans question. Il est responsable du maintien de l'ordre, de la justice, du soutien financier et matériel des habitants de son quartier. Il est entouré d'un gang d'hommes armés (gunmen), qui, sous ses ordres, se rendent bien souvent coupables d'actes répréhensibles permettant le financement de leurs diverses activités.

Donovan: Par opposition au Don, c'est quelqu'un qui n'a aucune importance. D'où l'expression: "Don ah Don, Donovan ah Donovan".

Dread/Dreadlocks: Initialement peu de fidèles du mouvement Rasta portaient des dreadlocks préférant se laisser pousser la barbe, on les appelait d'ailleurs souvent les beardsmen à cette époqueC'est au cours des années 60 que le port des dreadlocks commence a se généraliser. A savoir que pour beaucoup de Rastas il s'agit du résultat de l'application des règles du vœu du Nazir qui est basé dans le Livre des Nombres 6:1-21.

En effet lorsque les noirs cessent de se peigner et couper les cheveux le résultat est l'apparition de dreadlocks. En anglais dread  signifie la terreur et une traduction littérale serait les nattes terrifiantes. 

Le mot dread en est venu a prendre plusieurs significations:

1/ les dreadlocks 

2/ la personne qui porte des dreadlocks : "un dread" 

3/quelque chose de terrible : "it a go dread" ça va être chaud 

Dub : Un terme qui a pris de multiples sens au cours des années. A l'origine en anglais c'est un mot qui signifie adouber. Dans le milieu audio il est venu a signifier le fait d'ajouter quelque chose à un enregistrement. Un film doublé dans une autre langue se dit dubbed.

     En Jamaïque le mot est venu a avoir plusieurs autres significations. La première définit un adjectif ou un verbe qui a trait au fait de produire une version instrumentale d'une chanson existante en retirant la majorité des pistes vocales et en remixant et retravaillant les autres pistes instrumentales à l'aide d'effets sonores rajoutés et de techniques de mixage innovantes. On dit que le premier dub est le fruit d'un erreur de gravure où l'ingénieur du son aurait oublié d'inclure la piste vocale sur lors de la gravure d'un disque et que le producteur aurait été intrigué par la possibilité de jouer ce morceau unique en son genre. La réaction du public lorsque qu'il fut joué encouragea plusieurs producteurs et ingénieurs à produire des versions instrumentales dub qu'ils faisaient presser en face B des 45 tours qui avaient le même morceau vocal sur la face A. King Tubby, Lee Perry et Scientist font partie de ces ingénieurs qui ont créé un genre à part entière à partir de leur mixs et remixs d'enregistrements vocaux.

      Le dub en tant que genre a perdu en popularité en Jamaïque dans les années 80 mais le flambeaux à été repris en Angleterre où toute une génération de producteurs et de sound-systems continuent de jouer et produire du Dub et petit à petit il se transforme pour devenir un nouveau genre propre à l'Angleterre et par la suite à l'Europe. En effet pour parler de productions, mêmes vocales, qui sont basées sur ces nouvelles sonorités et beats anglais, beaucoup de gens parlent de UK Dub et un nouveau genre a dernièrement été défini comme une autre variante avec de nouvelles influences, le EuroDub...

       Dub est aussi le nom raccourci donné aux Dubplates.

     En tant que verbe to dub à plusieurs sens: le premier est le fait de retravailler un morceau vocal en y retirant les voix et en remixant les pistes. Le deuxième est le fait de danser en écoutant du reggae. Le troisième est un euphémisme pour l'acte sexuel, exemple : "I gwine to dub her on the double bed spring", "je vais là dubber sur le lit double à ressorts".

     Le mot dub fait aussi partie de l'expression rub a dub qui signifie littéralement se frotter sur un dub et donc danser collé-serré avec un fille sur un morceau de musique, c'en est venu à définir un genre qui été conçu pour faire danser les couples lors des soirées. Voir l'article "Culture" sur le Dub.

Dubplate: Lors d'un pressage de disques il était normal que lors de la création des matrices une ou plusieurs copies de l'enregistrement soit gravé sur un disque métallique recouvert d'acétate. Initialement ce disque n'a pas pour but d'être joué car l'acétate bien que reproduisant une qualité de son supérieur au vinyle est très fragile et se dégrade a chaque passage d'aiguille. Le but des ces disques acétates étaient d'être une copie de sauvegarde d'un enregistrement afin de pouvoir avoir un enregistrement de haute qualité pour refaire une matrice si besoin. 

Par la suite les opérateurs de sound-system qui avaient des labels de production utilisaient ce format pour graver des morceaux qui n'était pas encore sortis afin de les tester sur le public en direct. Avec le temps et le développement des techniques de mixage un sous industrie s'est créé pour les opérateurs de sound-systems qui voulaient avoir des versions exclusives de morceaux a jouer et le dubplate à commencé a faire parti des outils essentiels de tout sound qui cherchait à se démarquer. 

Les dubplates où les chanteurs ou DJ enregistraient des morceaux nominatifs à la gloire des sound systèmes ont commencé a apparaître dans les années 70, et cette pratique s'est répandu et généralisé dans les années 80. Depuis l'enregistrement de dubplates est une grande source de revenus pour des artistes souvent peu ou mal payés pour leur productions commerciales.

Duppy: Fantôme, poltergeist, esprit frappeur...

E

Eradication squad: Unité spéciale de l'armée jamaïcaine créée pour lutter contre la violence par arme à feu, dotée d'une carte blanche pour arriver à leurs fin.

F

 

Frenemy: L'idée de quelqu'un se faisant passer pour ami mais qui secrètement œuvre pour votre chute.

G

Ganja, ou Ganjah, Kaya, Ilie, Ishence, Collie, Kaly weed, Weed, Herb, etc... : Cannabis, herbe sacrée des Rastas, et communément utilisée en Jamaïque

Garrison: Quartier contrôlé par un Don et son gang d'hommes armés.

General: Personne respectée, généralement associé ou faisant parti d'un gang 

Ghetto: Mot d'origine italienne qui à été repris dans de nombreux pays du monde. En Jamaïque le ghetto c'est là où vivent les pauvres

Ginal/Ginalship: Escroc, Escroquisme ( sic) 

Ginnigog:

Gorgon ou Gorgan: certainement inspiré du mythe grec, ce mot définit une personne intouchable, dans son milieu. Ainsi, Cornel Campbell s'affirmant comme étant un chanteur hors-pair se qualifie de Gorgon et de même Ninja Man, qui se qualifie de gangster hors-pair, se qualifie de Don Gorgon

Gravalicious: avare, mot qui semble avoir été créé en Jamaïque.

Gyal: écriture phonétique de girl. Pour certains cela à aujourd'hui une conotation négative mais pour beaucoup cela reste tout simplement la prononciation local d'un mot anglais 

H

Heartical: Quelqu'un qui fait preuve de bonté, dont les actions sont empreintes d'amour, d'où l'idée qu'il agit avec cœur (Heart).

I

I : Un des concepts centraux de la pensée Rasta. L'un des fers de lance de la culture Rasta a été dès le début la réappropriation et la revalorisation d'une culture quasi effacée par l'esclavage. En effet, après que les peuples de la diaspora noire ait étés renommés, maltraités, brimés et contraint d'abandonner les éléments centraux de leurs traditions, ce sont les Rastas qui, en Jamaïque, transforment le langage pour reprendre le contrôle de leur image, de leurs valeurs propres, de leur identité. Le I devient une source de fierté et une manière de s'affirmer en tant qu'individu faisant partie d'une communauté fière, libre et indépendante.

     En outre, la graphie de I en elle-même est hautement ( I-ly ) symbolique,  la droiture de la lettre étant une image de la droiture que veut atteindre dans son quotidien le Rasta dévot. En opposition à la courbure du U.

     A partir du I, on transforme de nombreux mots perçus comme étant à caractère négatif pour les "positiver", ou pour indiquer une appartenance au mouvement Rasta.

Exemples: Ital, Iniverse (de Universe).

     De plus, il est important de noter que le titre de Haïlé Sélassié Premier, s'écrit Haile Selassie I en anglais. Pour les Rastas, il ne s'agit pas du chiffre romain 1 mais d'une preuve supplémentaire du lien entre le créateur et la communauté humaine que l'on retrouve exprimée dans I & I.

     Par ailleurs, de nombreux mots phonétiquement similaires tels que high ou eye sont transformés en I, et de là naissent des réflexions sur les liens intrinsèques entre ces thèmes.

Exemples: higher heights devient Iyah Ites ou Irie Ites, far eye devient Far I ou encore for I, era devient Iwah, unity devient Inity, humanity devient I-Manity, Ethiopia devient Ithiopia etc...Voir l'article "Culture" sur I & I

The I : Il est parfois nécessaire dans une conversation de parler spécifiquement de l'autre, et pour se faire sans trop se séparer du concept d'I&I, les Rastas disent parfois The I qui pourrait être équivalent à "l'autre I" (sous-entendu: le Je en face de moi), une manière de distinguer sans trop se séparer. Voir l'article "Culture" sur I & I

I & I : L'un des premiers exemples de la refonte de la langue par les Rastas qui y infusent leurs concepts. Plutôt que de concevoir les individus séparés par des pronoms qui les distinguent, la philosophie Rasta estime que chaque individu n'est qu'une partie d'un grand tout. C'est pourquoi ils appliquent ce concept aux individus en ne faisant aucune séparation grammaticale, ainsi plutôt que dire dire toi et moi, ou nous, Je et Je est une manière explicite de rappeler systématiquement ce principe d'unité fondamental de l'Humanité. Cependant, le langage nécessitant parfois d'exprimer des choses qui sont propres à un seul individu, on peut rencontrer la formule I-Man. Voir l'article "Culture" sur I & I

I-Man : Le concept d'unité fraternelle nonobstant, il y a parfois des cas où il est nécessaire d'exprimer des choses qui ne sont applicables que à un seul individu. C'est pourquoi on rencontre la formule I-Man qui permet de s'identifier personnellement sans trop se séparer du I & I.

Exemple: "I & I Rasta don't eat meat, and I-Man ah take it further and don't eat fish"

Irie : Un état de conscience et de bien-être physique et mental assimilable à la béatitude.

Ital : Philosophie qui englobe tout ce qui a lien avec la vie, qui préconise le végétarisme, l'agriculture biologique, la médecine naturelle... Un mot basé sur les idées de vital, vegetal, natural, essential, et le concept de I & I. Voir l'article "Culture" sur I & I

J

Jah: L'un des noms de Dieu dans la Bible. C'est le plus souvent le mot utilisé plutôt que God. Issu de Jahoviah, Jehovah, ou Yaweh eux-même issu du tétragramme biblique Y H V H.

K

Kaya: Cannabis

L

Lambsbread: Une variété jamaïcaine de cannabis, dont le nom évoque la relation sacrée entre la plante et les rituels liturgiques Rasta. En effet, littéralement, "Le Pain de l'Agneau" fait référence au fait que les Rastas le consomment (le plus souvent dans le Chalice ou Chalwah)au cours de réunions de prières et de louanges à Jah.

Lick: Frapper

exemples: They give pure licks inna him face, ils lui ont frappé le visage 

                   Lick the chalice, frapper le chalice, comprendre fumer vigoureusement

M

Mouth a Massy : Quelqu'un qui parle  beaucoup, un porteur de ragots.

N

O

P

Pull-up: Dans les soirées sound-system lorsque le public apprécie un morceau ou la pérformance d'un artiste il exprime sa joie vocalement en faisant du bruit ou en tapant sur le mur ou la table et en demandant que le sélecteur rejoue le morceau ou que le chanteur ou dj recommence sa chanson. Littéralement lever le bras de la platine.

Punaany ou Pum-pum: Mots patois pour le vagin. Ce sont des mots qui ne sont pas considérés comme vulgaires et pourrait être traduits par choupinette, à la différence de Pussy qui est considéré comme impoli.

Pussy: Littéralement minou en anglais. Plutôt impoli et mal vu comme mot. Lorsque il est appliqué  à quelqu'un c'est une grave insulte.

Pyaka/ Pyakaism : Un arnaqueur, souvent appelé Brother Pyaka, le patois créé des mots en "isme" tel que celui là, arnaquisme.

Q

R

RastafarI, Rasta, Ras:

Reasoning: Long débat autour de thèmes relatifs à la vie et aux concepts Rasta; souvent accompagnés d'herbe  et consistant de multiples participants.

Run down: Littéralement ça serait "courir après" mais avec une connotation négative. C 'est l'idée d'une personne qui désire trop des choses. Exemples: Run down material things. Quelqu'un de trop matérialiste.

                                                                                  The girl ah run down artist. Une groupie

 

S

Screwface: Littéralement la figure tordu. Il s'agit en fait d'une attitude de dure qui s'accompagne d'un expression méchante et qui est répandue en Jamaïque au point qu'on lui donne un nom. C'est un façon de montrer aux autres qu'il ne faut pas chercher de problèmes avec cette personne.

Sound-System: Littéralement système de son voir article dans la section Culture

String Up : L'action de brancher les nombreux câbles et fils d'un sound-system.

T

Throw legs: Littéralement jeter les jambes, une expression qui signifie danser 

U

V

W

X

Y

Z

Zion: Sion, pour la plupart des Rastas, Zion c'est l’Éthiopie mais aussi un paradis terrestre et céleste.